EAU ET PLANTES CARNIVORES
et principe de l'osmoseur



Plantes Carnivores

18/07/05


1- La qualité des eaux.

La plupart des plantes carnivores proviennent de milieux marécageux acides aux sols rincés de toutes particules minérales solubles ou organiques. Pour la réussite de leur culture, il est essentiel d'apporter une eau de qualité répondant à leurs éxigences, une eau dépourvue (ou de faible concentration) de sels, de matières organiques et de métaux lourds. L'idéal serait d'utiliser une eau déminéralisée ou osmosée, de pH neutre.

Eau du robinet:
Elle contient des nitrates, des sulfates, des bicarbonates, des chlorures, du calcium, du sodium, du potassium, du magnésium, etc. dans des proportions différentes selon les régions. L'eau du robinet n'est donc pas "potable" pour les plantes carnivores.
Il est possible d'arroser exceptionnellement les plantes carnivores avec de l'eau du robinet quand il n'y a pas possible de faire autrement, notamment dans le cas de tourbières extérieurs de jardin quand l'eau de pluie fait défaut en été. La toxicité est moindre sur des gros volumes de tourbe et selon les espèces. Mais de façon répétée, les minéraux s'accumulent et favorisent la décomposition de la tourbe, son pourrissement, entrainant l'asphyxie des racines et la mort de la plante. Ces dépots minéraux sont visibles, laissés après l'évaporation de l'eau, par l'apparition d'une couche blanchâtre et poudreuse à la surface du substrat et/ou sur les bords des pots en terre.
Avec l'accroissement de la pollution, Il est probable que l'eau du robinet n'est pas non plus "idéale" pour l'homme, tout comme l'eau minérale qui semble trop minéralisée pour l'organisme humain. Consulter ce lien : "l'usage alimentaire de l'eau obtenue pas osmose inverse" http://www.audreco.com/osmose/

Eau minérale et eau de source du commerce:
L'eau minérale, comme son nom l'indique, est minéralisée et la toxicité est comparable à celle du robinet.

L'eau de source est moins riche mais l'accumulation des sels minéraux dans le substrat est inévitable au "long terme". Un rempotage fréquent peut être alors nécessaire. Utilisez l'eau la moins minéralisée.

Eau de pluie, source, rivière, puits:
Elle est utilisable mais avec vigilence car elle peut être souillée par des polluants du sols (géologie), de l'atmosphère (la première pluie après un temps sec), des revétements de ruissellement (toit en fibro-ciment). Il est prudent de l'analyser avant utilisation.

Eau déminéralisé:
Il est possible d'utiliser de l'eau déminéralisée pour "fer à repasser" en grande surface ou de se procurer de l'eau osmosée au "rayon aquariophilie" dans les jardineries ou les animaleries. Cela peut devenir problématique et contraignant dans le cas de grande culture consommant beaucoup d'eau (ou d'étés chauds) et dans le cas des laborieux aller et retour avec des bidons lourds.
L'utilisation d'un osmoseur est facile et permet de produire (à la maison) une eau pure de 90 à 98% (selon la membrane).

2- L'osmose inverse (osmoseur):

L'osmose (n. f. , Dutrochet, 1827 , gr. ôsmos: action de pousser) est un phénomène physique, sans dépense d'énergie, de diffusion d'un solvant entre 2 solutions de concentrations moléculaires différentes à travers une membranes semi perméable ne laissant passer que le solvant sans les polluants dissous. A la fin du XVIIème siècle, l'abbé Nollet avait déjà décrit le phénomène d'osmose en observant le comportement d'une membrane constituée d'une vessie de porc, elle laissait passer un flux d'eau douce pour diluer une solution saline.

L'osmose peut être freinée, équilibrée ou inversé (l'osmose inverse) en exerçant une pression du coté de la solution la plus concentrée. Le phénomène d'osmose est réversible à condition de fournir de l'énergie, en appliquant une pression à une solution d'eau et de solutés, l'eau traverse la membrane pour donner une solution de faible concentration de solutés. L'osmose inverse est donc l'inverse de l'osmose, le principe de l'osmoseur.
L'osmose inverse est une technique consistant à utiliser une membrane semi-perméable, à travers laquelle et sous l'effet d'une différence de pression, passe les molécules d'eau mais pas la plupart des corps dissous (sels, matières organiques, métaux lourds). Cette technique permet soit d'épurer un solvant de ses polluants, soit de concentrer une solution en éliminant le solvant. Il s'agit d'une technologie de pointe utilisée par la N.A.S.A. pour alimenter en eau pure les astronautes, elle est aussi utilisée depuis quelques années dans le domaine du traitement de l'eau.

En ce qui concerne l'eau et de son épuration, les techniques membranaires sont des amélioration d'une technique ancienne, la filtration.

La taille d'une molécule d'eau est de 0,3nm. L'ordre de grandeur des éléments arrêtés :

filtration conventionnelle: 2mm
Micro filtration: entre 2mm et 0,05mm
Ultrafiltration: entre 50 nm et 1nm
Nanofiltration: entre 1nm et 0,4nm
Osmose inverse: inférieur à 0,4nm

L'OSMOSE: SANS apport d'énergie, l'eau passe naturellement de la solution la MOINS minéralisée vers la solution la PLUS minéralisée par une membrane semi-perméable (ne laissant que passer les molécules d'eau) et tend ainsi à égaliser les concentrations des différents milieux. L'eau va diluer le milieu le plus concentré.


L'OSMOSE INVERSE: AVEC un apport d'énergie (la pression), l'eau passe de la solution la PLUS minéralisée vers la solution la MOINS minéralisée par une membrane semi-preméable.

3- L'osmoseur :

Les 3 raccordements sont conventionnellement appelés :

- Alimentation: Solution à épurer qui est mise sous pression par l'intermédiaire d'une pompe ou simplement par le raccordement à un robinet domestique.
- Production ou perméat: Solution ayant traversée la membrane. C'est elle que l'on recueille pour l'arrosage des plantes.
- Rejet ou concentrat ou retentat: Solution quittant l'osmoseur et n'ayant pas traversée la membrane. Elle est enrichie en solutés et peut être soit rejetée vers l'égout soit être injectée de nouveau soit être récupérée lorsque l'on désire concentrer une solution.

Les différentes étapes du circuit de l'eau :
- L'eau passe à travers un préfiltre d'environ 5 microns empêchant le passage des particules en suspension et non dissoutes (poussières, sable, etc...). Cette étape est indispensable à la longévité de la membrane de l'osmoseur.
- L'eau passe à travers une cartouche de charbon actif à absorption au contact duquel les produits chimiques (chlore, chlorine, matières toxiques, etc...) sont supprimés.
- L'eau passe à travers une membrane semi-perméable, enroulée en spirale, dont la porosité est de l'ordre de 0,0001 micron. Les éléments supérieurs à cette taille restent prisonnier et sont évacués. La taille d'une molécule d'eau est de 0,3nm.

La consommation d'eau :
Pour produire de l'eau osmosée, il est nécessaire de vider périodiquement le compartiment "salin" à épurer mis sous pression. En effet, ce compartiment concentre les solutés et engendre une augmentation de la pression osmotique devenant difficilement inversable au cout d'une dépense d'énergie plus importante. Naturellement l'eau ayant traversée la membrane tend à la retraversée en sens inverse pour rejoindre le compartiement le plus concentré (cf chapitre 2 et 3).
Pour éviter ce phénomène, la solution à épurer doit alors circuler, en continu, tangentiellement à la membrane semi-perméable. La production d'eau osmosée conduit forcément à une consommation d'eau dans un ordre de 1 litre récupéré pour 3 à 5 rejetés. L'amélioration de la qualité implique de payer ce tribut.

Conseils et entretien:
Il faut éviter le dessèchement de la membrane en installant l'osmoseur en position verticale afin d'éviter qu'il ne se vide.
Il est possible de laisser l'osmoseur sans fonctionner pendant quelques semaines mais il est alors préférable de ne pas utiliser les premiers litres d'eau osmosée, lors de la remise en marche, qui peuvent être souillés par une pullulation bactérienne développée lors de l'inactivité dans les différents filtres.
L'eau arrivant dans l'osmoseur doit être au moins à 3 bars car en dessous il y a une perte importante d'efficacité, d'avantage d'eau rejetée et moins d'eau osmosée. Ouvrez votre robinet au maximum, le réseau d'eau domestique fournit une pression de 2 à 3 Bars.
De même, plus l'eau est minéralisée et plus le débit d'eau osmosée est faible. La température influence le fonctionnement, un osmoseur est plus efficace avec une eau à 25°C. Attention, une eau trop chaude (plus de 30°C ?) altère la membrane semi-perméable. L'eau froide est parfaite au détriment d'un rejet d'eau plus important mais pas de risque de détériorer la membrane.

La cartouche de charbon actif doit être changée annuellement au risque d'une baisse de son efficacité avec un relargage des polluants lorsqu'elle est saturée.
Controle et analyse de l'eau osmosée.



Osmoseur:
en noir l'arrivée d'eau (en bas à droite), en blanc l'eau osmosée, en rouge l'évacuation.

4- Osmoseur et écologie.

Le système d'osmose inverse est "écologique", il n'utilise ni produits chimiques, ni énergie, la pression de l'eau lui suffit.
Il est bon de le nuancer car la production de 1 litre d'eau osmosée nécessite le rejet de 3 à 8 litre d'eau voire plus en cas de mauvaises conditions.

5- Quelques pages WEB à consulter:

De l'eau pour les plantes carnivores (Serge Lavayssière): http://encyclo.free.fr/pages/eau.htm
L'usage alimentaire de l'eau obtenue pas osmose inverse: http://www.audreco.com/osmose/
L'agora de l'aquariophilie (fiches techniques): http://www.agora-aqua.com/
haut